Appels à faire du vendredi 22 décembre une journée nationale pour mettre fin à la normalisation au Maroc

Le Groupe d’action nationale pour la Palestine au Maroc a appelé à organiser des manifestations dans toutes les villes et villages marocains, comme expression du rejet des Marocains de la normalisation et pour exiger son abolition, conformément aux positions historiques du peuple marocain.

Les manifestations coïncident avec l’anniversaire de la signature malheureux, le 22 décembre 2020, de l’accord officiel de normalisation entre le Maroc et l’entité sioniste, grâce à quoi il a resserré son emprise sur toutes les articulations de l’État marocain et a été un désastre à tous égards pour son économie et sa souveraineté.

Le groupe marocain, qui comprend des dizaines d’organismes anti-normalisation, a souligné dans un communiqué la poursuite de la mobilisation populaire pour signer la pétition exigeant l’abolition de la normalisation, lancée le 10 décembre.

Le groupe marocain a indiqué qu’il avait commencé à établir des contacts avec des organisations syndicales marocaines actives et divers acteurs, en faveur de la cause palestinienne et contre la normalisation, en vue d’organiser une grève nationale générale en solidarité avec le peuple palestinien.

Le groupe avait précédemment appelé à l’arrêt de l’agression, à la levée du siège et à l’acheminement de l’aide humanitaire, en plus de sa demande constante de la fermeture du bureau de liaison sioniste à Rabat et de la dissolution du soi-disant Comité parlementaire d’amitié maroco-israélien.

Le groupe a également confirmé la poursuite de la mobilisation populaire pour signer la pétition exigeant l’abolition de la normalisation, lancée le 10 décembre à l’occasion de la marche nationale populaire organisée par le Groupe d’action, qui coïncidait avec la Journée internationale des droits de l’homme, et trois ans plus tard après l’annonce du début de la série malheureuse de normalisation officielle avec l’entité sioniste.

L’organisation marocaine a appelé à poursuivre l’organisation de ses veillées centrales hebdomadaires, qu’elle organise devant le Parlement marocain tous les mercredis et vendredis, et qui ont été lancées après l’opération «inondation d’Al Aqsa» le 7 octobre, date de la victoire historique de la résistance du peuple palestinien et de la rupture des forces de l’armée d’occupation sioniste usurpatrice, qui sont les veillées au cours desquelles la solidarité est faite avec le peuple palestinien et exige l’annulation de tous les accords de normalisation, la fermeture du Bureau de liaison sioniste et la dissolution de la soi-disant Commission parlementaire d’amitié.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page