Google célèbre l’artiste et le peintre algérien Mohammed Racim

Le géant du net Google a rendu hommage, aujourd’hui 24 juin 2021, à l’artiste algérien, Mohammed Racim, qui a fondé l’École algérienne de peinture miniature avec son frère.

Mohammed Racim est célèbre pour ces œuvres miniatures à la manière perse. Un art qu’il perfectionna avant d’être assassiné par des extrémistes.

Racim est né le 24 juin 1896 dans une famille d’artisans distingués à Alger. Il commence à travailler dans un bureau de dessin à 14 ans, où il copie des dessins de tapis, des ornements en cuivre, des sculptures en bois et des broderies arabes.

Chacun d’eux a contribué à influencer son art, mais c’est son introduction aux miniatures persanes, une ancienne forme d’illustration littéraire, qui a constitué la base de son œuvre.

En 1914, il rencontre le peintre orientaliste français Nasreddine Dinet, qui chargera plus tard Racim de créer des illustrations originales pour l’un de ses livres.

Au fil des ans, Racim a continué à se concentrer sur la création de miniatures vibrantes. Il a fusionné les techniques de peinture traditionnelles persanes et mogholes pour revigorer les coutumes culturelles maghrébines, aidant à redéfinir la vision globale du monde arabe à travers l’art.

L’une de ses peintures, Le Rais de 1931, présente un capitaine algérien du XVIIe siècle dans une pièce mesurant un peu moins d’un pied carré, un exemple de la façon dont son art a contribué à revitaliser la fierté algérienne, qui a été la clé du mouvement d’indépendance du pays.

En 1933, il devient le premier Algérien à recevoir le Grand Prix Artistique d’Algérie. À la fin des années 1930, il devient une figure majeure de la culture algérienne. Avec son frère Oman, qui était également artiste, le duo a fondé l’École algérienne de peinture miniature, qui existe toujours à ce jour.

Aujourd’hui, une grande partie de sa collection personnelle est exposée au Musée des Beaux-Arts d’Alger.

Ahmed Achour

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page