Le président Tebboune prend la présidence du mécanisme africain d’évaluation par les pairs

Dans un développement significatif pour la gouvernance africaine, le président Abdelmadjid Tebboune a pris la présidence du Forum des chefs d’État et de gouvernement du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), a annoncé la présidence dans un communiqué.

Le président Tebboune succède au président de la Sierra Leone, Julius Maada Bio, à la tête du Forum, renforçant ainsi le rôle de l’Algérie dans les affaires continentales.

Dans son discours, le président Abdelmadjid Tebboune a souligné « la pertinence de cette mission noble et cruciale dans un contexte continental africain semé de défis, liés essentiellement au développement, à la sécurité, à la stabilité, à la bonne gouvernance et aux changements anticonstitutionnels de régimes ».

« Nous nous réunissons aujourd’hui, moins de deux mois après avoir célébré le 20e anniversaire de la création du mécanisme. L’histoire nous impose donc le devoir de mémoire de rendre hommage aux fondateurs du mécanisme du Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), a ajouté le président Tebboune. Il a souligné le rôle pionnier de l’Algérie aux côtés de l’Afrique du Sud, du Sénégal et du Nigeria dans la conceptualisation et la mise en œuvre de l’initiative du NEPAD, qui a ensuite donné naissance au MAEP.

« Mon pays a toujours cru aux valeurs, principes et objectifs de ce mécanisme africain et continue de lui faire confiance pour œuvrer à sa consolidation au sein de la structure politique, économique et sociale de notre continent », a poursuivi le Président.

Un mécanisme unique

Le président Tebboune a affirmé que « ce mécanisme reste unique par rapport au travail des organisations régionales, car il représente pour nous une plateforme spacieuse de dialogue et d’échange de visions, d’idées et d’analyses ».

« C’est », a-t-il estimé, « un espace sûr où nous pouvons nous soutenir mutuellement en fournissant des conseils, un soutien et une assistance pour trouver des solutions aux défis auxquels sont confrontés nos pays, nos régions et notre continent dans son ensemble ».

Tebboune s’est également dit confiant que « ce mécanisme, né du cœur de l’Afrique et pour l’Afrique, contribuera à nous aider à trouver des solutions efficaces à nos défis communs et à partager les meilleures pratiques, expériences et expertises en matière de bonne gouvernance au niveau régional ». et aux niveaux continental.

« En confirmation de ce noble rôle, j’accepte avec fierté, joie et détermination la direction du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs au cours des deux prochaines années, et je suis pleinement convaincu de pouvoir compter sur le soutien de mes prédécesseurs pour remplir cette mission. , » il ajouta.

L’accession du président Tebboune à la présidence du MAEP témoigne de l’engagement de l’Algérie à favoriser la transparence, la responsabilité et le développement durable sur l’ensemble du continent africain. Alors qu’il prend la tête de cette institution vitale, tous les regards se tournent vers les efforts de collaboration et les initiatives percutantes qui façonneront l’avenir de l’Afrique sous sa direction.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page