Maroc: Des millions de personnes attendues pour manifester contre la normalisation après la prière du vendredi 22 décembre

Les manifestants marocains se rassemblent contre la normalisation et exigent l’abolition à l’occasion de l’anniversaire de l’accord controversé

En réponse à l’accord officiel controversé de normalisation entre le Maroc et l’entité sioniste signé le 22 décembre 2020, des millions de Marocains devraient participer à des manifestations à l’échelle nationale organisées par le Groupe d’action nationale pour la Palestine au Maroc. Les manifestations, prévues après la prière du vendredi 22 décembre, visent à exprimer le rejet du peuple marocain de la normalisation et à appeler à son abolition, conformément à la position historique de la population marocaine.

Des sources fiables ont informé « Dzair Tube » que les manifestations coïncident avec la commémoration de la tristement célèbre signature de l’accord officiel de normalisation, un pacte qui, depuis sa promulgation, a eu un impact significatif sur divers aspects de l’État marocain, déclenchant des préoccupations économiques et de souveraineté.

Le Groupe d’action nationale pour la Palestine, composé de nombreuses entités anti-normalisation au Maroc, a exhorté les citoyens à participer aux veillées de protestation dans les villes et villages. Ces manifestations signifient non seulement une opposition à la normalisation mais servent également de revendication collective pour son annulation, conformément aux positions historiques du peuple marocain.

Le groupe, dans un communiqué, a affirmé ses efforts continus pour mobiliser le soutien populaire à la pétition appelant à l’abolition de la normalisation. Lancée le 10 décembre lors de la Marche nationale du peuple organisée par le groupe, la pétition s’aligne sur la Journée internationale des droits de l’homme et sur le troisième anniversaire du début du sinistre processus officiel de normalisation avec l’entité sioniste.

Soulignant son engagement envers la cause, l’organisation marocaine a initié des démarches auprès de divers syndicats marocains actifs et d’entités influentes pour recueillir le soutien à la cause palestinienne et s’opposer à la normalisation. Des plans pour une grève nationale globale en solidarité avec le peuple palestinien sont en cours.

Le groupe a également appelé à la poursuite de ses rassemblements hebdomadaires centraux, qui se tiennent traditionnellement tous les mercredis et vendredis devant le Parlement marocain. Ces événements ont commencé après la bataille victorieuse des inondations d’Aqsa le 7 octobre, marquant un triomphe historique pour la résistance palestinienne et un revers pour l’armée d’invasion sioniste. Lors de ces rassemblements, les participants expriment leur solidarité avec le peuple palestinien et appellent à l’annulation de tous les accords de normalisation, à la fermeture des bureaux de communication sionistes et à la dissolution du comité parlementaire d’amitié maroco-sioniste.

Alors que les Marocains se préparent à descendre dans la rue pour prendre position collectivement contre la normalisation, les manifestations constituent un puissant témoignage de la résistance persistante contre un accord controversé qui a suscité un large débat et suscité une fervente opposition au sein de la population marocaine.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page