Tentative d’incitation à l’agitation : le Makhzen derrière les efforts visant à attiser la discorde parmi les supporters de football algériens alors que le chapitre de Belmadi est fermé

La Fédération Algérienne de Football (FAF) a officiellement clos le chapitre concernant le sélectionneur de l’équipe nationale algérienne Djamel Belmadi après avoir annoncé mardi dernier la résiliation unilatérale de son contrat, suite à la déception des Fennecs lors de la Coupe d’Afrique des Nations en cours, qui se déroule en  Côte d’Ivoire.

Alors que la FAF, sous la direction de Walid Sadi, a entamé des négociations avec l’entraîneur Djamel Belmadi pour mettre fin au contrat d’un commun accord, invoquant la défaillance du staff technique et la nécessité de leur départ, l’ancien entraîneur d’Al-Duhail du Qatar a surpris tout le monde en revenir sur sa décision de partir. Il a même refusé de répondre aux tentatives de la FAF de le contacter pendant quatre jours francs avant de partir pour le Qatar, sans manifester le moindre intérêt pour la Fédération algérienne de football.

Au lendemain de l’annonce officielle de la FAF concernant le licenciement du staff technique, certaines voix se sont élevées pour semer la zizanie parmi les supporters du football algérien en agitant les rues contre toute tentative de rupture du contrat de Belmadi. Ces actions visent apparemment à alimenter les troubles dans la communauté sportive, orchestrés par le régime du Makhzen, qui cherche à détourner l’attention des problèmes auxquels le peuple marocain est confronté sur tous les fronts – qu’il soit économique, politique ou social – en faisant de l’Algérie son bouc émissaire.

Selon des sources de « Dzair Tube », le Makhzen a utilisé les plateformes de médias sociaux telles que Facebook, Instagram et TikTok pour inciter les supporters de football algériens, capitalisant sur leur fort attachement au sélectionneur national, qui dirige les verts à la victoire lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 après une interruption de 29 ans.

Malgré les tentatives du régime marocain, le peuple algérien a reconnu son stratagème malveillant visant à consolider son pouvoir à travers la propagande électronique. Ils se montrent peu intéressés par les rumeurs qui circulent et attendent l’issue des négociations engagées par la FAF avec plusieurs entraîneurs étrangers pour déterminer le successeur de Belmadi.

A noter que le président de la FAF, Walid Sadi, a décidé de constituer une commission spéciale chargée de sélectionner le nouvel entraîneur des Fennecs selon les critères fixés par le bureau fédéral. Plusieurs noms ont été proposés pour ce poste, dont le Bosnien Ivaylo Petev, Halilhodzic, le Français Hervé Renard, le Portugais Carlos Queiroz et son compatriote Biscero.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page